Retour en images sur la finale du Prix Design & Science 2019

L’équipe du projet « Prisme », lauréat Prix Design & Science 2019

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées jeudi 14 mars au Palais de la découverte pour la cérémonie de clôture du Prix Design & Science – Université Paris-Saclay 2019 qui a pour thème l’intelligence artificielle. Des présentations des projets à la remise des prix, retour en images sur les moments forts de la soirée.

Le Prix Design & Science de l’Université Paris-Saclay est un programme pédagogique qui réunit chaque année plusieurs dizaines d’étudiants pour travailler en équipe sur un projet d’innovation à partir d’un thème de société.Pour cette édition, 29 étudiants ont relevé le défi de développer en seulement quelques mois un produit ou service innovant intégrant une intelligence artificielle. Répartis en 9 équipes, ils ont exploré les possibilités et enjeux de l’IA pour de grands domaines de société (santé, énergie, éducation, culture et énergie). Le programme s’achève par une cérémonie au Palais de la découverte pendant laquelle les équipes dévoilent leur projet au public, sur scène puis sur des stands avec des prototypes. Un jury récompense les projets les plus convaincants.

Après une introduction de Vincent Créance (directeur du Design Spot), Laurence Devillers, professeur en IA et présidente du jury 2019, est intervenue sur la robotique et sur les rapports homme-machine.

Bastien Perdriault, responsable du programme, est ensuite revenu sur l’organisation du Prix, son jury et ses dotations. Cette année, la région Île-de-France, nouveau partenaire du programme, délivre sa propre distinction à l’une des équipes, le Prix spécial Île-de-France.

L’IA au cœur des projets

Les 9 groupes en compétition se sont ensuite succédées sur scène à rythme soutenu. Ils disposaient de 7 minutes pour exposer leur projet développé grâce et avec une intelligence artificielle. Les groupes se sont ensuite rendus sur leur stand pour poursuivre leur présentation et répondre aux questions du public grâce à des maquettes et prototypes.

Applications mobiles, systèmes et interfaces numériques : les solutions imaginées intègrent les pouvoirs de l’IA à des fins multiples. Certains projets promettent de mettre plus facilement en relation les personnes pour mieux consommer et réduire son impact sur l’environnement. D’autres ont pour ambition de sensibiliser les citoyens sur leur consommation d’énergie, de démocratiser l’accès aux soins médicaux ou encore d’aider les musiciens en herbe à composer.

Et les lauréats 2019 sont…

Gauthier Blanche (responsable des compétitions étudiants du salon Laval Virtual), Valérie Montandon (conseillère régionale Île-de-France et présidente du conseil stratégique du design), Laurence Devillers et Jeff Archambault (consultant en entrepreunariat), membres du jury du Prix Design & Science 2019.

Après de longues minutes de délibérations et de concertations, le jury est monté sur scène pour annoncer les résultats. Des délibérations qui ne furent pas faciles tant les projets sont de qualité, explique Laurence Devillers, présidente du jury.

Des propos appuyés par Jeff Archambault, consultant en entrepreneuriat et ancien de Disney, membre du jury pour la sixième année, qui s’enthousiasme de l’excellence de la promotion 2019.

 

Prisme remporte le Prix Design & Science – Université Paris-Saclay

Prisme est une application qui permet à tout utilisateur de développer son esprit critique grâce à un système qui croise en temps réel toutes les sources disponibles sur un sujet journalistique. Ce système analyse les articles consultables en ligne pour permettre à l’utilisateur une meilleure compréhension de l’information, en France et à travers le monde.

« Un très beau projet sociétal, très ambitieux, qu’il faut absolument réaliser parce que nous en avons besoin. » — Laurence Devillers, présidente du jury
Philomène Desjonquères (ENSTA ParisTech), Amine Alaoui et Annouck Voisin (Strate, école de design), porteurs du projet lauréat.

La butinerie remporte le Prix spécial Île-de-France

Alors que la fin des insectes est annoncée pour la fin du siècle, La butinerie a pour objectif de reconnecter les citadins et les insectes en voie de disparition dans les espaces verts.

Avec un hôtel à insectes connecté et dôté d’outils de reconnaissance d’images et de capteurs, il sera possible de comptabiliser, d’observer et d’étudier les espèces et de receuillir des données relatives aux évolutions de la biodiversité.

« Ce partenariat a été l’opportunité de travailler sur un projet design qui n’est pas uniquement centré sur l’humain mais plus largement sur le vivant » — Christelle Zheng, La butinerie

Thibaud Porcherot, Christelle Zheng (Strate, école de design) et Saad Fassi Fihri (Télécom ParisTech), porteurs du projet récompensé par le Prix spécial Île-de-France.

Eye Care remporte le Prix spécial Laval Virtual

L’examen du fond de l’œil est effectué par les opthalmologues pour diagnostiquer des maladies de l’œil mais permet également de détecter d’autres pathologies, telles que le diabète.

Grâce à un appareil optique rattaché à un smartphone et à une application de traitement d’images, Eye Care a pour ambition de rendre cet examen accessible à tous, n’importe où, afin de faciliter et d’accelérer la détection des maladies en lien avec la rétine.

« Notre vision à long terme est de faire d’Eye Care le SAMU opthalmologiste dans votre poche » — Philippe Martin, Eye Care

Louis Billotte (Strate, école de design), Jean Vassoyan (Télécom ParisTech) et Philippe Martin (ENSTA ParisTech), porteurs du projet récompensé par le Prix spécial Laval Virtual.

À l’année prochaine !

Le thème de l’édition 2020 du Prix Design & Science sera bientôt annoncé. Les étudiants et écoles intéressés peuvent dès maintenant s’inscrire à une alerte e-mail pour ne pas manquer le lancement de la campagne d’inscription.

Plus d’actualités

Pin It on Pinterest

Share This

Partager